Blog de Marco Santos . Traducteur et interprète portugais

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 9 novembre 2010

Traduction automatique = fin des traducteurs et interprètes ?

traduteur tradutor translatorLa traduction automatique a fait son apparition il y a déjà plusieurs années et permet ainsi aux utilisateurs d’internet de traduire instantanément n’importe quelle page dans les langues de leur choix. Cette technologie est vraiment un atout si on veut comprendre le sujet d’une page mais pourquoi assiste-t-on simultanément à une forte croissance du nombre de traducteurs et interprètes de conférence professionnels?

Si vous avez déjà essayé ce service sur internet que ce soit pour comprendre une page, pour traduire un rapport ou juste pour dire quelque chose de marrant en langue étrangère, vous vous êtes alors déjà aperçu que les résultats varient beaucoup. Il y a certains textes pour lesquelles les résultats sont presque raisonnables mais il y en a d’autres qui vous garantissent un fou rire à coup sûr ! Cela dépend de beaucoup de choses comme de la combinaison linguistique, la complexité du texte et surtout du degré d’abstraction.

Une traduction en portugais a partir d’un texte en espagnol aura en général de meilleurs résultats que s’il s’agit d’un texte en allemand par exemple. Et ce, pour des raisons de syntaxe et de sémantique surtout. Un texte simple avec une structure bien organisée permet une traduction presque raisonnable et il sera possible d’en comprendre le sens général alors qu’un texte de structure plus complexe présentera beaucoup plus de difficultés à la machine de traduction automatique.

Néanmoins le gros problème de ces générateurs de traductions automatiques c’est qu’ils ne comprennent pas l’abstrait. En fait, ils ne comprennent rien, ils se limitent à traduire les mots dans une langue qui sont écris dans une autre. Pendant mais études de langues, j’ai fait un peu de linguistique et je sais qu’il est possible de schématiser un discours et même d’établir des règles de rédaction automatique grâce à l’analyse de discours humain. Mais, il est néanmoins impossible (du moins pour l’instant) pour une machine de comprendre le sens et l’idée d’un texte.

Ainsi, si j’écris « Thomas a fait un peu d'anglais a l'école », la traduction automatique me donnera en anglais « Thomas did a little English to the school » qui voudrait dire que Thomas a fait un petit anglais pour l’école (peut-être pour enseigner là-bas ?). Le traducteur automatique ne comprend pas l’idée, pourtant simple, que Thomas a étudié l’anglais pendant quelques temps à l’école. La traduction et l’interprétation exigent la compréhension totale du texte, de ses intentions et des idées qu'il contient. Tant que les machines ne seront pas capables de penser, la traduction automatique de qualité ne sera pas possible.

Les traducteurs et interprètes ont encore de beaux jours devant eux !

Machine translation = the end for translators and interpreters?

traduteur tradutor translator Machine translation was already created some time ago and allows internet users to instantly translate any page in the desired language. This technology is quite interesting to understand what a page is about but why do we see at the same time an ever increasing number of translators and conference interpreters?

If you have ever tried this kind of tool to understand the main meaning of a page, a report or maybe just to say something funny in a foreign language, then, you have probably already noticed that the results can be very different. With some texts, you can have average results but with others, you will end up laughing for sure! These results depend on several factors as language pairs, complexity and above all abstraction degree.

Translating a text into Portuguese from Spanish will usually give you better results than translating from German. This happens for syntactic and semantic reasons. A text with a clear structure usually allows an almost reasonable translation and it will be possible to understand the general meaning of the text while a text with a complex structure will be much harder to translate for machine translation.

However, the main problem with translation programs is that they don’t understand abstract content. Actually, they don’t understand anything. They just translate separate words from one language to the other. During my studies, I had the opportunity to study linguistics for a while and realized that it is possible to schematize a speech and even establish rules for automated writing through human speech analysis. However, it is not possible (at least for now) for a machine to understand the sense of a text or its ideas.

Therefore, if you write in French «Thomas a fait un peu d'anglais à l'école », machine translation will give you the following result in English: «Thomas made a little English to school». We can all imagine Thomas creating some kind of englishman toy with a bowler hat but what the French text meant is that “Thomas learned a little bit of English at school”. Translation and interpretation require full understanding of the text, of its ideas and intentions and therefore, while machines aren’t capable of thinking, quality machine translation will not be possible.

Translators and interpreters will still be around for many years!

jeudi 4 novembre 2010

Avez-vous besoin d'un traducteur ou d'un interprète?

Beaucoup de gens ne font pas la différence. Découvrez-la!


interpretation conference interpreting interpretacao conferencia Aux yeux de beaucoup, le traducteur est la personne qui comprends un texte dans une langue étrangère et qui le transmet dans sa langue maternelle. Et ce, tant à l'oral comme à l'écrit. Mais est-ce que c'est aussi simple?

La grande différence entre les deux est le moyen de communication. L'interprète utilise sa voix alors que le traducteur utilise sa plume (ou plutôt le clavier maintenant). Nous les retrouverons donc des des endroits bien différents. Un traducteur travaille en général au bureau ou chez lui et traduit des textes de nature variée (livres, sites web, rapports, modes d'emploi, etc.). L'interprète sera présent physiquement à l'endroit où les débats vont se tenir et travaille donc dans des endroits très variés. Salles de réunion, salles de congrès, parlements sont quelques exemples mais il intervient aussi très souvent lors de visites et cela peut donc inclure des visites d'usine, de fermes, d'établissements, etc.

Une autre différence entre l'interprétation et la traduction est le facteur "temps". Un traducteur a la chance de pouvoir réfléchir quelques minutes au sujet d'un mot qui pose problème. Un interprète n'a pas cette chance. Il n'a qu'une fraction de secondes pour comprendre l'idée et la présenter aux auditeurs. Les interprètes sont donc en général un peu moins prisonniers de la terminologie quand il s'agit d'un discours de caractère général et c'est avant tout la transmission de l'idée qui est importante. Les auditeurs doivent comprendre très clairement ce qu'on leur dit, même si le choix des mots n'est pas exactement le même. En revanche, quand il travaille avec des discours techniques, la terminologie devient encore plus importante et là, il est non seulement primordial qu'il maitrise très bien le vocabulaire technique mais aussi qu'il l'ait sur le bout de la langue!

Dans les deux cas, il faut savoir que ce ne sont pas seulement des mots qui sont traduits mais plutôt des idées et des intentions. C'est sans doute la raison pour laquelle un bon programme de traduction automatique n'a pas encore été mis au point. Ce genre de programme peut facilement traduire des mots grâce à une bonne base de données, mais ne peut pas traduire une idée ni donné du sens à un texte. Les traducteurs et les interprètes ne seront pas rangez au placard si vite!

Do you need a translator or an interpreter?

Many people don't know the difference between translators and interpreters. Find out here!


interpretation conference interpreting interpretacao conferencia People often see translators as people who understand a text in a foreign language and put it in their mother tongue. And this, both with oral and written texts. But is it that simple ?

The main difference between them is the communication form that is used. The interpreter uses his voice while the translator uses his quill pen (nowadays, probably his keyboard). Translators and interpreters are therefore found in very different places. The translator usually works at the office or at home and translates many different types of texts (books, websites, reports, users’ manuals, etc.). The interpreter is where the meetings take place and may therefore be found in many different places. Meeting rooms, congress rooms and parliaments are some of the possible examples but interpreters also work very often during visits and therefore, they also work at factories, farms or teaching establishments for instance.

Another difference between interpreting and translation is the “time” factor. The translator is lucky to be able to think for some time about a difficult word or term. Interpreters are not so lucky. They only have half a second to understand the idea and present it to the listeners. Interpreters are usually less dependent on terminology when it is a casual speech and what is most important is the transfer of ideas. The listeners need to be able to understand in a clear way what is being said to them, even if the choice of words isn’t exactly the same. However, when interpreters work with technical speeches, then terminology is even more important and it is not only necessary that they know the technical vocabulary very well, but also that they have it on the tip of the tongue!

It is important to know that in both jobs, it is not only about translating words but getting the ideas and intentions of the speech across. This is probably why a good machine translation program hasn’t been created yet. This kind of programs can easily translate words thanks to a good terminology database, but it can’t translate an idea nor have a text making sense. Translators and interpreters won’t be out of business any time soon!