traduteur tradutor translatorLa traduction automatique a fait son apparition il y a déjà plusieurs années et permet ainsi aux utilisateurs d’internet de traduire instantanément n’importe quelle page dans les langues de leur choix. Cette technologie est vraiment un atout si on veut comprendre le sujet d’une page mais pourquoi assiste-t-on simultanément à une forte croissance du nombre de traducteurs et interprètes de conférence professionnels?

Si vous avez déjà essayé ce service sur internet que ce soit pour comprendre une page, pour traduire un rapport ou juste pour dire quelque chose de marrant en langue étrangère, vous vous êtes alors déjà aperçu que les résultats varient beaucoup. Il y a certains textes pour lesquelles les résultats sont presque raisonnables mais il y en a d’autres qui vous garantissent un fou rire à coup sûr ! Cela dépend de beaucoup de choses comme de la combinaison linguistique, la complexité du texte et surtout du degré d’abstraction.

Une traduction en portugais a partir d’un texte en espagnol aura en général de meilleurs résultats que s’il s’agit d’un texte en allemand par exemple. Et ce, pour des raisons de syntaxe et de sémantique surtout. Un texte simple avec une structure bien organisée permet une traduction presque raisonnable et il sera possible d’en comprendre le sens général alors qu’un texte de structure plus complexe présentera beaucoup plus de difficultés à la machine de traduction automatique.

Néanmoins le gros problème de ces générateurs de traductions automatiques c’est qu’ils ne comprennent pas l’abstrait. En fait, ils ne comprennent rien, ils se limitent à traduire les mots dans une langue qui sont écris dans une autre. Pendant mais études de langues, j’ai fait un peu de linguistique et je sais qu’il est possible de schématiser un discours et même d’établir des règles de rédaction automatique grâce à l’analyse de discours humain. Mais, il est néanmoins impossible (du moins pour l’instant) pour une machine de comprendre le sens et l’idée d’un texte.

Ainsi, si j’écris « Thomas a fait un peu d'anglais a l'école », la traduction automatique me donnera en anglais « Thomas did a little English to the school » qui voudrait dire que Thomas a fait un petit anglais pour l’école (peut-être pour enseigner là-bas ?). Le traducteur automatique ne comprend pas l’idée, pourtant simple, que Thomas a étudié l’anglais pendant quelques temps à l’école. La traduction et l’interprétation exigent la compréhension totale du texte, de ses intentions et des idées qu'il contient. Tant que les machines ne seront pas capables de penser, la traduction automatique de qualité ne sera pas possible.

Les traducteurs et interprètes ont encore de beaux jours devant eux !